Archives du mot-clé chemin des dames

Les Bleuets du 43e bcp

Lettre du capitaine Roy, 26 juin 1917 :

« Vous avez sans doute vu au communiqué du 17 juin une attaque boche réussie en partie à l’ouest d’Hurtebise : c’est nous qui étions là et nous avons reçu le choc…Je suis alors parti avec ma compagnie pour contre attaquer… la suite a été très dure car nous sommes restés en ligne pendant toute la préparation d’artillerie. Notre artillerie a bombardé le boche qui était fort près de nous de sorte que nous avons reçu dans nos tranchées de nombreux coups français. »

Pertes du 43e bcp du 16 au 25 juin à Hurtebise (Chemin des Dames) : 145 blessés

30 tués :

 

 

Edmond CHEVILLARD de Paris – 19 ans      bleuet

Camille CLUNY de Paris- 20 ans                    bleuet

Joseph COUTEAU de Joinville le Pont (Seine) – 19 ans        bleuet

Maurice KNORR de Paris – 20 ans            bleuet

Knorr Cerny

 

Alfred LAVAINE de Fignevelle (Vosges) – 21 ans          bleuet

Auguste ROUSSIAUX de Bèze (Côte d’Or) – 21 ans         bleuet

Lucien THINLOT de Villaines les Prévôtes (Côte d’Or) – 21 ans      bleuet

Thinlot Cerny (2)

 

Georges CONTAMINE de Deycimont (Vosges) – 21 ans     bleuet

Contamine

 

Léon MILLOU de Toulon (Var) – 19 ans        bleuet

Millou Cerny

Millou Léon

 

Charles LE DUC de Paris – 21 ans       bleuet

Leduc

 

Gustave CORNICE de Malain (Côte d’Or)

Ferdinand DEJOURS de Silhac (Ardèche)

Gaston HENRY de Paris

Lucien JOUHANNET de St Plantaire (Indre)- 23 ans

Jouhannet Cerny

 

Jean LONGE de Lyon

Victor POULARD de St Brice (Morbihan)

Charles BLANCHOT de Beaucourt (Belfort)

Felix DEFAIT d’ Essertenne (Saone et Loire)

François REVENS d’Annecy (Haute Savoie)

Joseph GAMET de Lucenay lès Aix (Nièvre)

Gaspard GHIBAUT de Sospel (Alpes Maritimes)

François GUILLAUMOT de Soirans (Côte d’Or)

Jean MAYSOU- LABARERE d’Issor (Pyrénées Atlantiques)

Pierre VILLOT de Mercueil (Côte d’Or)

Villot Craonnelle

 

Jean MAYOT d’Arbignieu (Ain)

Eugène PELLET de Paris

Pierre VIRVAIRE

Pierre VIRVAIRE

Virvaire

Sergent Lucien ROUGETET de Bretenières (Côte d’Or)

Citation : «  Chef de section de mitrailleuses remarquable, le 14 juin 1917, ses pièces étant détruites par le bombardement, s’est bravement défendu à la grenade jusqu’au moment où il est tombé mortellement frappé. »

Sergent Jérôme MERCIER de Nantua (Ain)

Citation : « Très bon chef de section de mitrailleuses au front depuis le début. Tué à son poste le 16 juin 1917 en dirigeant le feu de ses pièces sur les vagues d’assaut ennemies. »

 

Lieutenant Joseph BRIGNON du Saulcy (Vosges)

 

 

 

Vauclerc mai 1917

Récit du capitaine Roy :

 » Nous avions pour tout le bataillon et ma compagnie en particulier une excellente position sur les pentes nord du plateau dans le secteur de Vauclerc, 1500 mètres au nord d’Oulches.  Notre installation matérielle était plutôt précaire. Nous occupions les tranchées allemandes conquises une huitaine de jours avant. Je me suis installé dans le seul abri, peu solide, les hommes n’ayant rien ou presque. Un soir j’ai du abriter dans mon abri 10 ou 12 blessés dont plusieurs très atteints, et ce n’était pas gai. »

 » A défaut d’attaquer nous étions sûrs de recevoir des coups de canon, dans la tranchée d’abord mais aussi dans toute la zone arrière qui est battue et où la circulation est difficile et dangereuse. « 

 

15-17 mai : Tir ininterrompu d’obus de 150.

18 mai : Une forte patrouille ennemie tente de passer le barrage du boyau Schultz. Elle est repoussée à coups de grenade et de fusils mitrailleurs.

Pertes : 5 tués :

Emile GUISOT

Né à St Dié (Vosges) – 22 ans        bleuet

Guisot Craonnelle (2)

Inhumé à Craonnelle

Victor FOL

Né en 1888 cultivateur à Leaz (Ain)

Lucien BLANDIN

Né à Pantin (Seine) en 1894

Frédéric DUROZIER

Durozier Craonnelle

Cultivateur à Certines (Ain) né en 1888

Inhumé à Craonnelle

Lucien GUIBERT

Né à Paris – 21 ans    bleuet

et 15 blessés

 

19 mai : Deux patrouilles ennemies tentent de s’approcher de nos ouvrages. A chaque fois elles sont repoussées à la grenade. Tir des mitrailleuses de soutien sur avions volant à faible altitude et mitraillant nos positions.

Pertes : 3 tués :

Lucien TITOY

Né à Paris – 21 ans      bleuet

Titoy Craonnelle

Inhumé à Craonnelle

Albert ROLLET

Né  à Jésonville (Vosges) – 20 ans    bleuet

Rollet Craonnelle (2)

Inhumé à la NN de Craonnelle

Alphonse RIVOT

Né  à Gugnécourt (Vosges) – 20 ans    bleuet

et 10 blessés

Parmi les 8 chasseurs tués, 6 sont des « Bleuets » âgès de 20 à 22 ans.

28 mai : lors d’un bombardement 4 chasseurs sont blessés. Le chasseur Lucien Rosier est tué.

citation rosier1 001

Lucien ROSIER né en 1878 à Mortagne (Vosges)

 

 

 

Au Chemin des Dames

 » Soudain dans la nuit et dans le silence

On voit quelqu’un qui s’avance

C’est un officier de Chasseurs à Pied

Qui vient pour nous remplacer

Doucement dans l’ombre sous la pluie qui tombe

Les petits Chasseurs vont chercher leur tombe. »

Chanson de Craonne

 

 

10 mai 1917 – En exécution de l’ordre général d’opération de la 164e division d’infanterie le 43e bcp est transporté en train à Baslieux les Fismes (Aisne) où il cantonne.

La 164e division d’infanterie, division du “Dragon »  (1917) :

-152e RI. -213e RI. -334e RI. -41e BCP et 43e BCP. -232e RAC. -6e RG.

11 mai – Préparation des paquetages pour la montée au Chemin des Dames.

12 mai – En 1ere ligne sur le Plateau de Vauclerc, secteur du ravin des Frères Anciaux 15 - Abri boche

Abri au ravin des Frères Anciaux, Chemin des Dames

Crédit photo : Chasseur Robert RIOTTE du 43e bcp

 

14 mai – Confection d’un réseau en avant de la tranchée des Friches. Approfondissement des boyaux de 1ere ligne. Inhumation des nombreux cadavres restés sur le terre-plain entre les tranchées.

Le chasseur Antoine JACQUET est tué par un bombardement aux Frères Anciaux, tranchée Offenbourg

Jaquet Craonnelle

Antoine JACQUET

né en 1877 à Chissey lès Mâcon (Saône et Loire), meunier à Montagnat (Ain)

Inhumé à la NN de Craonnelle