Archives mensuelles : juin 2016

30 juin : la relève

 

Fin juin 1916, à l’issue d’une inspection, le général Passaga commandant la division déclare enfin solide ce secteur à catastrophes. Seule la profondeur des tranchées n’est pas, et ne sera d’ailleurs jamais, à la taille du général qui dépasse de la tête les parapets…

Le  30 juin un bombardement massif par torpilles de gros calibre s’abat sur les ouvrages, au moment même de l’arrivée du 334e RI qui vient relever le bataillon.  L’ennemi n’a pas bougé. Sur la première position tout est ravagé, comblé, démoli. Les entonnoirs font 5 mètres de large et 2 mètres 50 de profondeur.  Les abris sont effondrés sur les garnisons qui s’y étaient réfugiées.  Au fond d’un abri, des hommes appellent désespérément. Au milieu d’eux, jambes brisées, corps tordu sous une poutre, le chasseur Delacôte essaie de les calmer :

« Ne criez pas » leur dit-il « Attendez, vous savez bien qu’on viendra nous chercher. »

Delacôte, à peine délivré, rendra le dernier soupir.

Ailleurs, au fond d’une sape, le sergent Laplace, à demi écrasé, réconforte ses chasseurs et organise leur délivrance. Il succombera peu après.

Viewty

Morts du 43e bcp :

Alphonse DELACOTE né à St Dié des Vosges en 1884, inhumé à la NN de Dannemarie

Jean LOUBAT né en 1888 à St Flour dans le Cantal

Jean LAPLACE né en 1890 à Thaix dans la Nièvre

Du 334e :

19160630-Girardet-Jean-Crozet-092-T087

Jean GIRARDET de Crozet dans l’Ain

Bernard CAYREL

Louis PUGET

Jean LACAGNE

Benoit THUILIERE

Antoine CHAUVOT

Emile MONTUPET

Jean GELIN

Paul GAUMIER

Louis FAVARDIN

Hippolythe MOUTTE

 

 

 

Commandant Michelin

michelin1 002

Juin 1916 : Le commandant Michelin prend le commandement du bataillon.

 » L’évènement du bataillon a été le changement du Commandant. L’ancien a été débarqué assez rudement pour aller prendre un commandement de bataillon dans un régiment. Nous n’avons pas perdu au change. Notre nouveau Commandant a certainement plus de valeur, plus d’allant, d’entrain et de décision. Il connaît bien la psychologie des hommes et s’intéressera certainement plus à leur bien-être et à leur moral. »

Lieutenant Roy, 24 juin 1916

Lien vers l’article :

Commandant Michelin

Schönholtz

2 juin 1916 – Le bataillon arrive dans le secteur du Schönholtz et va cantonner à Hagenbach (Haut Rhin)

Schönholz 1918 (2)

Les tranchées françaises en rouge, le secteur allemand en bleu

Création du Groupe Franc du 43e bcp sous les ordres du sous-lieutenant de Gouvello

12 juin 1916 :  » Le Général commandant la 133ème DI félicite les patrouilles du 43ème bataillon de Chasseurs qui sous les ordres du Sous-Lieutenant de Gouvello ont habilement exécuté le 10 juin une reconnaissance audacieuse au Schönholz et ont rapporté des renseignements précis sur l’organisation ennemie. »

- 26 juin :  » Le Général commandant la 133éme DI adresse ses félicitations au Sous-Lieutenant de Gouvello du 43ème BCP et à son Groupe Franc pour l’habileté et la hardiesse dont ils ont fait preuve dans la reconnaissance du 23 juin. « 

Signé Général Passaga

 

4 juin – Le chasseur FLIN Emile se tue accidentellement en nettoyant son fusil qui était chargé

Viewty

Emile FLIN de Sainte Solange dans le Cher

6 juin – Tirs de mitrailleuses ennemies sur le sous-secteur Pichegru.

Le caporal ROBOLIN  est blessé, il décède le 12 juin à l’ambulance à Dannemarie.

Viewty

Camille ROBOLIN né en 1882 à Saint Jean le Vieux dans l’Ain

16 juin – L’ennemi tente un coup de main sur les sapes après une préparation par crapouillots. Il est repoussé à coup de grenades, de tirs de fusils et de tirs de mitrailleuses.

4 chasseurs sont blessés,  le chasseur MULLER  Joseph est tué.

Muller Plainfaing

Inhumé au cimetière de Plainfaing dans les Vosges où il est né en 1883