Archives mensuelles : mai 2015

Mai dans la forêt de Parroy

« Il fait un temps superbe, beau soleil avec de l’air ; la forêt est très jolie et très verte ; il y fait propre et on y cueille du muguet ; je ne me prive pas de faire une ballade, la canne à la main ; on va voir les camarades dans les postes voisins, en s’arrangeant naturellement pour que le service n’en souffre pas… »

Nous sommes ressortis hier de la forêt ; nous avons eu beau temps mais on en sort tout de même assez fatigué : pendant les 4 derniers jours on est en grand-garde (2 jours) et en petit-poste (2 jours), c’est-à-dire tout le temps sur pied. Au petit-poste il ne faut pas dormir…

Les hommes marchent assez bien aux avant-postes mais il est très dur de les secouer quand on est au repos. Il est certain que la vie n’est pas drôle pour eux : depuis neuf mois ils n’ont eu  avec eux que ce qu’on peut introduire dans un sac et ils couchent sur de la paille en petite quantité…

Source : correspondance du lieutenant Roy, 43e bcp, mai 1915

parroy blog

Sous-lieutenant Saules

Alphonse Louis Noël SAULES, Né à Marcillac en Aveyron en 1882, Maréchal des Logis de Gendarmerie, détaché comme sous-lieutenant au 43e bataillon de chasseurs à pied.

Le 8 mai 1915 le sous-lieutenant Saules est porté disparu lors de l’attaque des « ouvrages blancs » à Angres  (Pas de Calais).

Saules Alphonse sous-lieutenant au 43e bataillon de chasseurs a brillamment atteint avec son peloton le point extrême de l’ouvrage à enlever et malgré des pertes sérieuses a résisté à l’ennemi et à toutes ses attaques. Tombé glorieusement au cours de l’action le 8 mai près d’Angres.

Cet ensemble de tranchées creusées dans la craie forme un saillant d’où l’ennemi pourrait prendre en flanc, par ses feux l’attaque principale prévue le lendemain. Au cours de cette opération 200 spahis ,3 compagnies du 3 BCP et 3 sections de mitrailleurs du 3 BCP , une compagnie du 4/6 génie sont engagés.

 » A 17 heures, cinq fourneaux de mine bouleversent la première ligne ennemie; l’infanterie s’élance, et à 17h 30, tout l’ouvrage est en notre possession. Mais, à 18 heures, la disparition du commandant des troupes d’attaque, mortellement blessé, et les feux flanquants provenant des Cornailles amènent un fléchissement de nos troupes. Les Allemands contre-attaquent avec des forces supérieures et nous refoulent jusque dans les entonnoirs produits par les explosions de nos fourneaux de mine; après une lutte acharnée qui dure toute la nuit, nous ne tenons plus, le 9 au matin, que le saillant sud de l’ouvrage. »

 

entonnoirdeminesouvragesblancsangres

Entonnoirs aux Ouvrages Blancs

En 1920 on retrouve le corps d’  » un sous-lieutenant du 3e bcp avec médaillon et alliance en or gravée « Berthe à Noël, 16 avril 1912″.

IndependantBerry_19230224_1

Identifié grâce à son alliance, le sous-lieutenant Saules est inhumé à la NN de la Targette

Saules La Targette (2)

En 2012 son nom est inscrit au MAM de Marcillac-Vallon et la 63e promotion des officiers de la Gendarmerie Nationale est baptisée promotion sous-lieutenant Saules.