Archives mensuelles : mars 2015

Baissot, Curtet, Simon

28 mars 1915 – Sergent Charollais :

La neige est tombée cette nuit. En me levant j’apprend la mort de Baissot, sous-officier à la 8e, un de mes bons camarades, tué ce matin à 3 heures. Son corps est transporté à l’église de Sionviller. Je vais le voir : rictus des lèvres qui défigure ce bon visage si souriant…

19150328-Baissot-Charles-Divonne-101-Largeur-max.-1024-Hauteur-max.-768-171x300

 BAISSOT Charles-Eugène. Classe 1902. Sergent au 3e bat. de Chasseurs à pied, 8e Cie. — Plâtrier-peintre à Divonne-les-Bains. — Né à Divonne-les-Bains, le 20 juillet 1882. — Fils de feu Baissot André et de feue Martin Hortense-Julie, en leur vivant à Divonne-les-Bains. — Marié à Mlle David-Missilier Hélène, domiciliée à Divonne-les-Bains.

Tombé au Champ d’honneur, le 28 mars 1915

source :site Memoire gessienne  : http://memoire-gessienne.fr/

 baissot friscati3

Baissot Fernand 43bcp

BAISSOT Fernand, frère de Charles, caporal au 43e bcp, Mort Pour la France le 11 décembre 1915 à Houdain (Pas de Calais)

CURTET Joseph (de Druillat dans l’Ain) blessé le 26 mars 1915 à Parroy :

 » A fait preuve de beaucoup d’ardeur le 26/3/1915 dans l’attaque à la baïonnette d’une tranchée ennemie. Pendant le travail d’organisation du terrain conquis a été grièvement blessé. Mort des suites le 5 juin 1915″

SIMON Claude de Montcenis (Saône et Loire) a été tué le 29 mars à Parroy.

Mars 1915

Carnet du sergent Charollais :

3 mars  On annonce une importante concentration de forces allemandes devant nous. Chez nous renforts : une division de cavalerie à Varangéville, 2 bataillons cyclistes.  40 autos chargées de troupes sont passées à Lunéville se dirigeant sur Laneuveville. L’ennemi a attaqué le poste de la Croix Bastien. Nous avons un tué : Devauchelle Robert et un blessé : Soquet Claude.

Tout annonce une attaque cette nuit: je viens de voir passer à 8 h ½ de l’artillerie lourde 120 long, j’ignore le nombre de pièces.  La 7e Cie qui vient de rentrer des tranchées à 4 heures du soir, repart à 9 h du soir, direction forêt de Parroy. Nous attaquons Parroy où les troupes allemandes se sont organisées solidement.

4 Mars  Le matin à 8 h je vais voir une batterie de 95 (3 pièces) qui sont établies à 500 m du village. Elles tirent sur Parroy. Vu ce matin un Aviatik semblable à celui d’hier. Le canon gronde maintenant.

Devauchelle Friscati (2)

Tombe de R. Devauchelle à la NN Friscati

 

26 mars              Opération dans la forêt de Parroy progression des avant-postes

Attaque du bois Legrand à la baïonnette : 6 prisonniers

1ère citation à l’ordre de l’Armée du sergent Louis FALCONNIER :

 » Sergent au 43e bcp a abordé le premier un réseau de fil de fer et a attaqué à la baïonnette une tranchée et a fait des prisonniers. »