Adjudant Plantureux

 


Sylvain Plantureux

Source photo : Service photographique de l'Armée

 

 Né le 10 août 1885 à Bouesse (36), Il est cultivateur.
 
Il part au service militaire le 6 octobre 1906 au 146e RI de Toul, est nommé sergent le 26 octobre 1907. Il se marie le 15 juin 1912 à Bouesse avec Joséphine BERROYER Il est mobilisé le 4 août 1914 au 90e RI de Châteauroux. Il passe au 43e Bataillon de Chasseurs à Pied le 13 février 1916 
 
 
30 juin 1916 secteur du Schonholz en Alsace :

 Violents bombardements sur toute la 1ere ligne avec obus de 77, 150 et 240. Au moment où le 43e est relevé et s'apprête à quitter le secteur, il est pris sous un violent tir de gros calibre. Les abris s’effondrent sur les garnisons qui s'y étaient réfugiées.
A cette occasion le sergent Plantureux est cité à l'ordre du bataillon :

" Au cours d'un violent bombardement a su par son énergie et son sang-froid rallier tous ses chasseurs qui tendaient à se disperser et leur a montré l'emploi des plus belles qualités de courage et de dévouement ". 

 
 Le 19 mai 1917 à Vauclerc aux Chemin des Dames une patrouille allemande tente de s'emparer d'une tranchée. Le sergent Plantureux est blessé en repoussant cette attaque à coup de grenades et de fusil-mitrailleur.
Sylvain Plantureux est cité à l'ordre de l'Infanterie Divisionnaire :

" Esprit de devoir absolu. Blessé le 18 mai 1917 en assurant la surveillance de son secteur sous un bombardement violent " 

 
 
18-27 juillet 1918 : le 13e groupe de chasseurs (41e, 43e et 59e bataillons) participe à l'offensive victorieuse de l'armée française dans l'Aisne (secteur de Neuilly St Front) avec l'appui des chars d'assaut.
 
Sylvain Plantureux est nommé Adjudant le 22 juillet 1918 et cité à l'ordre de l'armée :

" Sous-officier d'une bravoure admirable, ayant un grand ascendant sur ses hommes. Parti avec sa section à l'assaut d'une position très fortement organisé, a progressé sous un feu ininterrompu de mitrailleuses et a fini par atteindre son objectif. Est resté pendant 24 heures complètement isolé du reste de son bataillon, presque cerné par l'ennemi, a repoussé de continuelles contre-attaques et aussitôt dégagé s'est lancé avec les hommes qui lui restaient à la poursuite des colonnes allemandes ".

 
Le 30 juillet 1918, une prise d'armes est organisée à Saint-Quentin (Aisne), au cours de laquelle il est décoré de la Légion d'Honneur.  Il s'agit là d'une récompense tout à fait exceptionnelle pour un sous-officier.
 

Après l'armistice le bataillon regagne le nord de la France. Il est en garnison à Laversines (Oise). C'est là que la photo de l'adjudant Plantureux a été prise par le service photographique de l'armée en février 1919.
 

Voici le témoignage de Didier Bleron qui a trouvé la malle de l'adjudant Plantureux :

Si je m'intéresse à lui, c'est que mon père à acheté dans les années 1980 une maison dans laquelle il a trouvé un coffre militaire qu'il a soigneusement rangé.

Je l'ai ressorti la semaine dernière et il est inscrit dessus : PLANTUREUX Adj. ; 43e BCP

Cette maison est située à Châteauroux, allée de la Bourrie, adresse qui est mentionnée sur sa fiche matricule pour l'année 1926. Il a donc habité cette maison.En mai 1926, il emménage allée de La Bourrie, dans la maison achetée par mes parents. Il est ouvrier à l'usine Balsan, peut-être à la confection des uniformes bleu-horizon qu'il a porté pendant le conflit. 

Je souhaite exposer cette malle et l'histoire de son propriétaire en novembre prochain pour une exposition que nous préparons avec les amis de la société d'histoire locale de Rivarennes (36).


 


Merci à Didier Bleron qui nous a transmis ces informations et cette photo