Capitaine George

René GEORGE


 

Source photo : Archives de la Fédération Nationale des Amicales de Chasseurs

Merci à Christian Calet


Né le 8 juin 1891 à Cirey sur Vezouze en Meurthe et Moselle.
Chasseur au 2e Groupe Cycliste en 1914, il passe au 43e BCP suite à une blessure et termine la guerre comme capitaine.


Blessé le 3 septembre 1916 au Forest.
Extrait de l'historique du bataillon :

Le 3 septembre 1916, dans la Somme, le bataillon attaquait entre Maurepas et Le Forest.
A dix heures un tir de barrage effroyable s'abat sur les cinq vagues qui d'instinct s'aplatissent dans l'unique tranchée très peu profonde.

Il faut à tout prix enlever la première vague (8e compagnie) dont les deux officiers viennent d'être tués et la porter à la tranchée de départ. Le chef de bataillon donne au lieutenant George le commandement de cette unité.
Il faut un cri, un geste, perçus dans la fumée, dans le fracas.
Le lieutenant George bondit sur le parapet, puis dressé de toute sa taille, le casque élevé au bout du bras tendu, sans hâte, il crie : " Huitième compagnie, à mon commandement...En avant ! "
Et la compagnie part... La 8e gagne la tranchée de départ en laissant bien des chasseurs sur le court trajet. Le lieutenant tombe au point d'arrivée, les reins coupés par une affreuse blessure qui le paralyse. Mais il peut transmettre le commandement au sergent Avignon et à l'heure H la compagnie s'élance pour remplir toute sa mission. 

Blessé au Chemin des Dames en juin 1917
 
Cité à l'ordre de l'Armée pour l'offensive du 18 juillet 1918.

Après la guerre il est versé au 8e puis au 10e BCP.
Promu colonel il prend part à la libération de l'Afrique du Nord en 1942-43. 


Il est décédé en 1965, précédé dans la tombe par son grand ami le général de Gouvello qu'une estime réciproque avait rapprochés. Deux belles âmes qui se sont retrouvées dans la phalange des braves et laissent aux survivants un beau souvenir et un exemple.
Commandant Chaton